Je dois vous avouer une chose: dans mon mémoire de diplôme, il y a quelques années, j'ai écrit "entrainer" sans accent circonflexe. Plein de fois. Il parait que j'aurai dû écrire qu'il paraît. Eh bien, j'ai cité l'Académie Française comme référence quand on me l'a reproché. Et c'est resté écrit comme ça dans la version finale! Na! Etais-je donc un tel précurseur? 

Parce que oui, je l'avoue, j'applique la réforme de l'orthographe de 1990, quand ça m'arrange, et sans complexes. Après tout, elle est là surtout pour me simplifier la vie! Franchement, combien d'entre vous sont capables d'écrire immédiatement sans se poser de questions les pluriels des mots composés? Des après-midi ou des après-midis? Ou pourquoi devrais-je mettre mon argent dans un portefeuille mais pas dans un portemonnaie? Certaines fois, j'utilise même cette orthographe corrigée sans le savoir: pour moi, l'extraterrestre est en un seul morceau, sans trait d'union.

Alors non, vraiment, je ne comprends pas cette polémique soudaine qui a aujourd'hui accaparé les réseaux sociaux. Des réseaux sociaux qui relaient des images pour dénoncer des soi-disant fautes en en faisant d'autres. C'est vrai, "Je suis sur Germaine", ce n'est pas la même chose que "Je suis sûr Germaine". Mais la seconde phrase est tout de même grammaticalement fausse. Parce que la virgule, les gens, la virgule, c'est essentiel pour donner un sens correct à une phrase. On n'en parle pas assez, des souffrances de la virgule! Et ça, j'en suis sûre, Germaine!

Alors oui, moi aussi, ognon et nénufar, ça me fait pleurer les yeux, surtout les ognons d'ailleurs! Mais ça là un tout petit point de cette réforme, dont je peux désormais sans hésiter écrire, comme je l'aurais prononcé, qu'elle est un évènement déjà dépassé sans obéir aux injonctions de Word qui tient à ce que j'en fasse un événement. D'ailleurs, pour une fois, je serais presque contente que Publicoton ne propose pas de correcteur d'orthographe intégré... (presque).

Parce que voilà, même si je ne l'applique pas toujours, j'ai toujours sû que cette réforme existe. Alors je m'étonne de lire tant de personnes qui s'insurgent de cette "nouveauté" qui est à peine plus jeune que moi. Bien sûr, elle sera peut-être désormais un peu plus appliquée dans les écoles. Mais je ne doute pas de pouvoir m'y habituer très facilement, beaucoup, beaucoup plus facilement qu'au langage SMS qui grève le net.

Non, je ne crois pas que cette réforme rendra les gens plus bêtes ou qu'elle va entrainer (oui, sans accent circonflexe!) une acceptation plus importante des fautes qu'on lit aujourd'hui trop souvent. Au contraire, elle reflète notre langue qui évolue, elle montre que le français est une langue vivante, belle et dynamique, riche et pleine de curiosité.

J'aime les mots, j'aime le français, j'aime ma langue et les subtilités de son écriture, et oui, j'applique la réforme de l'orthographe de 1990!