Créer mon blog M'identifier

Retourner sur la première page du blog

Sadness

Le 16 février 2016, 23:32 dans Humeurs 5

Voilà bien trop longtemps que je ne vous ai pas écrit, et je crois que ça me manque. Ce n'est pas vraiment un manque de volonté en fait, surtout une grosse galère d'internet qui a mis super longtemps à se résoudre. Mais du coup, j'ai accumulé. Et c'est là que je me dis qu'écrire, ça fait du bien.

J'ai même le titre de l'article que je dois vous écrire depuis le début de l'année. Parce que "j'ai trébuché". Je me suis perdue en chemin et je n'ai pas encore réussi à redresser la barre. J'ai cru que j'avais trouvé ma route, et puis la nouvelle année est arrivée, et un gros blues avec elle. Cette tristesse de tout ce dont j'ai tellement envie et que je ne vois pas comment réaliser. Ma solitude aussi, qui me dévore encore, alors que j'ai rencontré des gens ici, et que malgré tout je suis bien moins seule qu'avant. 

Et du coup, j'ai plus envie de me protéger que d'avancer. J'ai beau savoir que ce n'est pas la solution, je me suis refermée sur moi-même, encore une fois. Ca m'énerve, parce que j'ai encore la sensation d'avoir à nouveau fait 3 pas en arrière, alors que j'avais vraiment avancé, que j'y croyais vraiment.

C'est triste, parce que ce sont mes vacances tant attendues qui m'ont fait reculer. J'ai réalisé ce que j'avais réussi à construire cette dernière année et que j'ai laissé derrière moi pour aller de l'avant dans une nouvelle vie. Des amitiés nouvelles et plus précieuses qu'attendues, et moi qui suis nulle pour les amitiés à distance. Des amitiés dont je ne vois pas les semblables perçer ici, ou peut-être une que je n'ai pas assez cultivée, et une autre qui n'était que de passage et vient de repartir finir ses études au loin. Des tentatives de prendre des contacts ici qui n'ont pas abouti, et la question récurrente de comment rencontrer de nouvelles personnes? Et la question insidieuse de mon avenir, de l'après, qui vient déjà se poser: oserai-je construire quelque chose ici? N'est-ce pas renoncer à mon chez-moi en France? Mais puis-je rester seule aussi longtemps? Et comment rencontrer un copain? (Parce que c'est cette solitude là qui me bouffe).

Et combien de temps ici? Et où vais-je? Et est-ce que mon boulot me plait vraiment? Et ces gens qui me demandent ce que je veux faire après (je ne sais pas, je ne sais plus), et qui me conseillent de prendre des contacts et de commencer à agir pour après (j'ai juste envie de penser à aujourd'hui, pourquoi vous ne comprenez pas ça?)

J'ai l'impression que ma simple envie d'être heureuse, de vivre aujourd'hui, là, maintenant, sans me stresser pour demain et après-demain, ça, c'est impossible, inenvisageable pour beaucoup, considéré comme choquant, une folie que je m'interdis donc alors que c'est tout ce que je souhaite. Est-ce vraiment anormal de douter, de ne pas savoir, de ne pas vraiment vouloir savoir et d'avoir juste envie de se laisser le temps? Mais pourquoi tout le monde veut-il juger de ma vie à ma place? Genre mon chef qui dit que je ne devrais pas être là, parce qu'il considère que je pourrais faire "mieux". Incapable de comprendre mes choix, toujours à mesurer à son aune sans vouloir comprendre que la mienne est différente.

En parlant de chef, y'a aussi N+2 qui est du genre méprisant, qui prend tous les membres de son service pour de la merde, ne respecte pas les attributions et compétences de chacun, et tourne ses pouces avant de venir voir les gens avec son sourire mielleux que je déteste. Le gros point négatif de ce job qui me plait bien pourtant (enfin je crois, j'arrive sérieusement à en douter en ce moment).

Bref, j'ai de quoi faire 5 articles rien que pour vider mon sac, et ce soir il pleut dans mon coeur, alors que les conditions sont réunies pour que je fasse en sorte que ma vie soit belle. Au point où je vais encore déroger à la règle que je m'impose normalement sur ce blog, celle de finir mes articles sur une note positive.

Il y a en moi beaucoup de questions qui depuis un mois se chamaillent pour attirer mon attention et m'empêchent d'avancer. Dites, c'est quoi la solution?

26 ans de retard pour une fausse polémique

Le 4 février 2016, 19:52 dans Humeurs 3

Je dois vous avouer une chose: dans mon mémoire de diplôme, il y a quelques années, j'ai écrit "entrainer" sans accent circonflexe. Plein de fois. Il parait que j'aurai dû écrire qu'il paraît. Eh bien, j'ai cité l'Académie Française comme référence quand on me l'a reproché. Et c'est resté écrit comme ça dans la version finale! Na! Etais-je donc un tel précurseur? 

Parce que oui, je l'avoue, j'applique la réforme de l'orthographe de 1990, quand ça m'arrange, et sans complexes. Après tout, elle est là surtout pour me simplifier la vie! Franchement, combien d'entre vous sont capables d'écrire immédiatement sans se poser de questions les pluriels des mots composés? Des après-midi ou des après-midis? Ou pourquoi devrais-je mettre mon argent dans un portefeuille mais pas dans un portemonnaie? Certaines fois, j'utilise même cette orthographe corrigée sans le savoir: pour moi, l'extraterrestre est en un seul morceau, sans trait d'union.

Alors non, vraiment, je ne comprends pas cette polémique soudaine qui a aujourd'hui accaparé les réseaux sociaux. Des réseaux sociaux qui relaient des images pour dénoncer des soi-disant fautes en en faisant d'autres. C'est vrai, "Je suis sur Germaine", ce n'est pas la même chose que "Je suis sûr Germaine". Mais la seconde phrase est tout de même grammaticalement fausse. Parce que la virgule, les gens, la virgule, c'est essentiel pour donner un sens correct à une phrase. On n'en parle pas assez, des souffrances de la virgule! Et ça, j'en suis sûre, Germaine!

Alors oui, moi aussi, ognon et nénufar, ça me fait pleurer les yeux, surtout les ognons d'ailleurs! Mais ça là un tout petit point de cette réforme, dont je peux désormais sans hésiter écrire, comme je l'aurais prononcé, qu'elle est un évènement déjà dépassé sans obéir aux injonctions de Word qui tient à ce que j'en fasse un événement. D'ailleurs, pour une fois, je serais presque contente que Publicoton ne propose pas de correcteur d'orthographe intégré... (presque).

Parce que voilà, même si je ne l'applique pas toujours, j'ai toujours sû que cette réforme existe. Alors je m'étonne de lire tant de personnes qui s'insurgent de cette "nouveauté" qui est à peine plus jeune que moi. Bien sûr, elle sera peut-être désormais un peu plus appliquée dans les écoles. Mais je ne doute pas de pouvoir m'y habituer très facilement, beaucoup, beaucoup plus facilement qu'au langage SMS qui grève le net.

Non, je ne crois pas que cette réforme rendra les gens plus bêtes ou qu'elle va entrainer (oui, sans accent circonflexe!) une acceptation plus importante des fautes qu'on lit aujourd'hui trop souvent. Au contraire, elle reflète notre langue qui évolue, elle montre que le français est une langue vivante, belle et dynamique, riche et pleine de curiosité.

J'aime les mots, j'aime le français, j'aime ma langue et les subtilités de son écriture, et oui, j'applique la réforme de l'orthographe de 1990!

[Concours] Surprise inside

Le 17 janvier 2016, 14:17 dans Humeurs 8

1 an! Ce blog a un an! Il faut fêter ça! Alors pour cela j’ai décidé de vous faire une surprise. Un magnifique cadeau surprise à gagner pour l’un d’entre vous.

Cadeau, Emballés, Surprise

 

Pour participer, c’est simple, il suffit de me suivre sur Hellocoton, d’aimer les pages de mes partenaires CadeauPersonnalisé et QuelleSurprise!, de commenter cet article et de le partager sur au moins deux réseaux sociaux (Facebook, Twitter ou HC).

A vous de jouer… 

Oh, et puis vous devriez aussi faire un article sur mon concours sur votre blog, et me citer dans vos tweets, identifier 5 amis et m’envoyer une photo montrant votre joie si vous gagniez ce cadeau. Je choisirai ensuite le gagnant par un tirage au sort tout à fait arbitraire.

Vous êtes encore tentés? Un peu moins non? Moi aussi, ça m’arrive souvent! Je découvre un super concours avec un cadeau très chouette que j’ai super envie de gagner, sur un blog que j’aime ou parfois sur Facebook. Et puis là, je lis la liste des conditions. La liste de 3 kilomètres de longs avec 15 conditions hyper-contraignantes, qui te forcent à t'abonner au même blog de 7 façons différentes et à clamer à tous tes amis ton envie (plus tout à fait) secrète de gagner le dernier moulin à poivre électronique et son minuteur tout chou en forme de chat. C’est à peu près à ce moment-là que je laisse tomber l’affaire.

J’adore les concours, je trouve que c’est une chose très sympa que d’en organiser un sur son blog, mais par pitié arrêtez avec vos conditions exagérées. Demander à ce qu’on aime votre blog, je comprends, vous ne faites par ça pour rien. Que votre partenaire demande une contrepartie sous la forme de “J’aime” sur sa page, je comprends aussi. Mais sérieusement, soyez raisonnables! Ceux qui aiment vraiment votre blog partageront les articles qui leur plaisent. Partager l’article qui annonce le concours, c’est bien mais moyennement intéressant. Et puis moi, si un ami me cite sur un article Facebook parce qu’il veut gagner un cadeau, ça m’énerve plus que ça me donne envie de suivre la page en question!

Et quand c’est pas les blogueuses, c’est les marques qui font des pseudos-concours pour récupérer des photos gratos. Du genre, envoyez-nous votre photo sur le thème: “mon meilleur souvenir”. La photo sélectionnée recevra un bon d’achat de 10 €. Et hop, plein de photos reçues par la marque dont on ne sait pas bien ce qu’elle va en faire par la suite.

Et pourtant, ça marche! Et forcément, quand tu organises un super concours, il y a toujours les mêmes qui se pointent! J’ai nommé: les concouristes! Celles qui n’en ont rien à faire du cadeau que tu proposes ( de toute façon elles l’ont déjà gagné 5 fois), qui ne lisent pas tes conditions de participation, mais qui commentent avec enthousiasme “super concours, je participe” alors que tu ne leur demandes pas de commenter, et que forcément tu vas tirer au sort plutôt que tes lectrices fidèles, parce que tu ne savais pas que c’était des concouristes/tu es trop honnête pour les virer de ta liste des participations valides. D’ailleurs, je me demande bien si l’une d’entre elles ne serait pas capable de laisser un commentaire sur cet article!

Bref, les concours en ligne, parfois, ça m’énerve. P’tet bien parce que les conditions sont trop contraignantes à mon goût et que je suis déçue de devoir laisser tomber ma petite chance de gagner un cadeau qui me tentait. Mais résultat, je sélectionne un peu plus les concours auxquels je participe!

Alors s’il-vous-plait, chères blogueuses, chères marques, proposez nous des concours de qualité. Des concours sympathiques, avec peu d’obligations mais pleins d’originalité qui donne envie de la partager. Des concours drôles, des concours joyeux, des concours participatifs où il faut faire jouer notre imagination pour gagner, des concours pétillants et des concours fascinants. Bref, des concours plein de votre âme qui nous feront rester et continuer à suivre vos aventures, car même si on n’a pas gagné de cadeau, on y aura gagné bien plus: la joie régulière de lire vos nouveaux artciles!

 

*PS: Vous l’aurez compris, la “surprise inside” de cet article, c’est qu’il n’y a pas de cadeau à gagner ;-) Et en fait, le blog aura un an dans un peu moins d'un mois. Déjà!

Voir la suite ≫